Actualités

Restez informés de notre activité

Le laboratoire Microsept vous informe

Toutes les actualités

Afficher :
Publié le mercredi 30 septembre 2015 dans Événements
Microsept intervient le 05 novembre 2015 durant la journée sur les pathogènes alimentaires
Responsables qualité, responsables de laboratoires d’industries ou prestataires, retrouvez nous à la journée dédiée aux PATHOGENES ALIMENTAIRES, organisée le 05 novembre 2015 par la société Thermo Fisher Scientific. Durant cette journée d’échange, nous interviendrons sur les nouvelles exigences et retours d’expérience relatifs aux milieux de culture selon l’ISO 11133: 2014. Pour vous inscrire et suivre avec nous les évolutions normatives, réglementaires et scientifiques, suivez ce lien. Le nombre de place étant limité, la société Thermo Fisher Scientific se réserve le droit d’accepter ou de refuser les demandes d’inscription alors faite vite.
Lire la suite
Publié le lundi 14 septembre 2015 dans Événements
Alerte à la légionellose
Plusieurs cas de contaminations ont été signalés cet été aux états-Unis mais également dans le sud de la France. En cause une bactérie : la légionelle. New York : la légionellose provoque le décès de 10 personnes Alerte à la légionellose avec un décès à Nîmes et 7 cas à Montpellier   Qu’est-ce que la légionelle ? Bactérie naturellement présente dans l'eau et dans les boues, Legionella pneumophila est sous étroite surveillance dans les réseaux d'eau chaude sanitaire (ECS) (cf arrêté du 1er février 2010), les installations de climatisations ainsi que les tours aéroréfrigérantes (TAR) (cf arrêtés du 14 décembre 2013), puisqu’elle peut être à l'origine d'une maladie grave, la Légionellose. Comment peut-on être malade ? La voie la plus courante de transmission de la Légionelle passe par l’inhalation d’aérosols contaminés. Les sources d’aérosols que l’on a associées à cette transmission sont les tours de refroidissement des systèmes d’air conditionné, les systèmes d’eau chaude sanitaire, les humidificateurs d’air et les bains à remous … Son introduction dans l’organisme provoque la légionellose, maladie de gravité variable allant d’une atteinte fébrile bénigne à des formes parfois mortelles de pneumonie. Nos solutions. La Légionelle est une bactérie capable de se développer dans les protozoaires et peut être véhiculée par les kystes d’amibes. Les facteurs favorables sont une température de l’eau entre 25 et 45°C, la stagnation de l’eau, la présence de biofilms, de débris organiques, de produits de corrosion et bien sûr de microorganismes et en particulier d’amibes. La recherche des sources de contamination est essentielle et nécessite des enquêtes souvent difficiles. La prévention de la légionellose dépend de l’application de mesures de lutte pour réduire le plus possible la multiplication de la Légionelle et la dissémination d’aérosols. Ces mesures comprennent l’étude, dès la conception des réseaux ECS et des TAR, des facteurs favorables et d'assurer par la suite, un bon entretien de ces appareils avec des nettoyages-désinfection réguliers. L’application d’autres mesures physiques (température) ou chimiques (biocides) empêche autant que possible la multiplication de la Légionelle. Quelques recommandations : entretenir, nettoyer et désinfecter régulièrement les tours de refroidissement, avec l’ajout fréquent ou continuel de biocides, maintenir une concentration suffisante en biocides, comme le chlore dans les bains à remous, avec une évacuation complète de l’eau et le nettoyage de tout le système au moins une fois par semaine, entretenir la propreté des systèmes d’eau chaude et froidE. maintenir l’eau chaude à plus de 60°C et l’eau froide à moins de 20°C et/ou les traiter avec un biocide adapté pour limiter la multiplication bactérienne. N'hésitez pas à faire appel à nos experts pour la prévention, surveillance, détection et élimination de la légionelle dans vos ECS et vos TAR. Nous restons à votre écoute.
Lire la suite
Publié le jeudi 27 août 2015 dans Services
Réglementation concernant les compléments alimentaires : le maître mot, la qualité
Pour rester en bonne santé, les consommateurs se tournent de plus en plus vers les produits à base de plantes, incluant les compléments alimentaires. Ce marché controversé, provoque parfois de vives réactions, quant aux risques potentiels de ces produits. Face à l’absence de règlementation européenne harmonisée, la DGCCRF a été à l’initiative de l’arrêté du 24 juin 2014, constituant la première étape de l’élaboration de la règlementation spécifique applicable aux plantes autorisées dans les compléments alimentaires. Il comporte, en annexe I, une liste de 540 plantes autorisées dans les compléments alimentaires, avec des restrictions pour certaines d’entre elles (emploi déconseillé aux femmes enceintes, précisions sur les étapes préalables à leur utilisation telles que lavage, épluchage…, teneurs maximales en certaines substances). En annexe II, la DGCCRF rend obligatoire, lors de ses contrôles, la mise à disposition de certaines informations importantes par les utilisateurs de ces plantes (par exemple, matière première végétale utilisée, procédé de transformation, préparation). Enfin, l’annexe III précise les informations que l’industriel doit tenir à disposition pour démontrer l’innocuité de sa préparation (le dossier qualité établi sur le principe de l’HACCP, l’évaluation toxicologique). A terme, les contrôles diligentés par la DGCCRF permettront de recueillir d’importantes informations qui pourront être utilisées par l’Anses pour établir des données sur la sécurité sanitaire de ces produits. Afin de vous accompagner sur le chemin de la sécurité sanitaire des compléments alimentaires et d’assurer la santé des consommateurs, Microsept vous propose une offre complète de services allant de l’analyse microbiologique et physico-chimique aux prestations de conseil, d'audit et de formation. Pour plus d’informations concernant nos domaines d’expertises n’hésitez pas à contacter notre équipe technique. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre et de vous proposer des solutions adaptées à votre activité. Retrouvez le Guide de lecture élaboré par la DGCCRF en téléchargement.
Lire la suite
Publié le lundi 24 août 2015 dans Formations
Former autrement. Stage le 08 & 09 octobre 2015
Vous devez organiser des sessions de formation sur l'Hygiène, la Sécurité des Aliments ou tout autre sujet. Vous utilisez des diaporamas Power Point et n'avez pas toujours le retour sur investissement des messages que vous souhaitez délivrer. Afin de faciliter la mémorisation à long terme de vos apprenants, nous vous proposons de laisser de côté le traditionnel Power Point au profit de méthodes pédagogiques innovantes adaptées aux différents modes d'apprentissage de l'adulte. Réservez dès à present votre place leS 08 & 09 octobre 2015 : stage inter-entreprise former autrement réalisé par Microsept au Lion d'Angers (49) Ce stage vous permettra de construire et d'animer vos propres séquences pédagogiques pour vos formations : conception de A à Z, séquences courtes autour d'un objectif pédagogique, savoir consacrer une large part du temps à la pratique des stagiaires. Autour du jeu, d'apprentissage mutuel, de travaux en groupes, de réactivations permanentes, les apprenants mémorisent les messages et prennent plaisir à suivre la formation. Exemples de méthodes pédagogiques pouvant être développés par votre société : Test pédagogique sur le lavage des mains Jeu pédagogique le Prod'l'Hygiène Travaux de groupes Evaluation des acquis   Télécharger le programme de notre formation Former autrement ainsi que votre bulletin d'inscription. N'hésitez pas à nous contacter, notre équipe reste à votre écoute pour toute question et besoin sur l'analyse, le conseil et la formation.
Lire la suite
Publié le lundi 27 juillet 2015 dans Études
RASSF : état des lieux des alertes sanitaires en 2014
Le rapport annuel du RASFF, système européen d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux, est paru en juillet 2015, pour l'année 2014. Un total de 3 157 notifications a été transmis via le RASFF en 2014 et 751 ont été enregistrées comme alertes (en augmentation de 25 % par rapport à l'année 2013). Les filières les plus concernées ont été : Les notifications ont concerné majoritairement : Parmi les notifications les plus fréquentes, on peut noter : la présence de métaux lourds dans les aliments et en particulier : l'arsenic dans les additifs alimentaires, le cadmium dans les calmars et seiches, le plomb dans les emballages au contact alimentaire, le mercure dans les poissons (espadon, requin, thon).   50 cas d'intoxication alimentaire 15 dues à des virus (Norovirus et Hépatite A), 18 dues à des bactéries pathogènes (Salmonella, Bacillus et Clostridium botulinum et Listeria monocytogenes).  les résidus de pesticides en légère diminution, principalement sur des denrées en provenance de non-états membres. Afin de vous accompagner sur le chemin de la sécurité sanitaire des aliments et d’assurer la santé des consommateurs, Microsept vous propose une offre complète de services allant de l’analyse microbiologique et physico-chimique aux prestations de conseil, d'audit et de formation. Pour plus d’informations concernant nos domaines d’expertises n’hésitez pas à contacter notre équipe technique. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre et de vous proposer des solutions adaptées à votre activité.
Lire la suite